FLORA TODESCOLes Recherches sur la truffe à l'INRAE de Nancy : du génome à la gestion de la plantation truffière

RÉSUMÉ

La truffe est à la fois très appréciée de la gastronomie pour ses qualités organoleptiques, mais également des scientifiques de par sa biologie complexe. Champignon symbiotique ectomycorhizien et hypogé, la truffe réalise son développement sous terre, en lien avec un arbre-hôte. Au sein du laboratoire Interactions Arbres-Microorganismes de l’INRAE de Nancy, on essaie de déchiffrer l'évolution de différentes espèces fongiques en fonction de leur style de vie, dont les différentes espèces de truffes, appartenant au genre Tuber. Le séquençage ADN ayant notamment permis de comprendre l’évolution de ce champignon et de développer des outils moléculaires pour l’étude de son fonctionnement biologique. C’est ainsi que l’INRAE investit depuis plus de 50 ans dans la recherche sur les truffes, à commencer par le développement dans les années 70 du processus de production des plants mycorhizés à la truffe en conditions contrôlés. La trufficulture est ainsi une pratique culturale consistant à planter de jeunes arbres dits mycorhizés, c’est-à-dire ayant été préalablement inoculés avec la truffe en leurs racines. Cette culture agroécologique ne nécessitant pas d’intrants chimiques, elle représente une opportunité de diversification pour les agriculteurs, souvent trop méconnue, et un levier de développement du territoire et touristique à fort potentiel. C’est pourquoi l’intérêt pour la truffe est grandissant, et la volonté d’investir bien présente. Cette filière est aujourd’hui en pleine mutation, avec une volonté de professionnalisation, mais qui se heurte à plusieurs freins. Dans ce contexte, et grâce aux résultats des différents projets de recherche et d’expérimentations menés avec succès sur la truffe à l’INRAE de Nancy, la société WETRUF a été créée par deux chercheurs en vue de valoriser les innovations découlant des recherches, et de venir en soutien à la filière trufficole pour promouvoir, professionnaliser, et développer la trufficulture en France mais aussi à l’étranger.

BIOGRAPHIE

Originaire du Nord-Est de la France, Flora Todesco a effectué ses études supérieures en Biologie et Biotechnologies entre les villes de Metz et Nancy. C’est au cours de son stage de fin d’études en 2015 qu’elle découvre le domaine de la truffe avec Claude Murat, Ingénieur de Recherche à l’INRAE Grand-Est. Elle y a étudié la biologie et l’écologie de la truffe, plus précisemment la diversité génétique de la truffe noire Tuber melanosporum, ainsi que sa reproduction sexuée par analyse des types de compatibilité sexuelle des truffes.

CONNAISSEZ-VOUS NOS AUTRES CONFÉRENCIERS ?

Seri Robinson

Théo Chauvirey

Marie-Ève Lajoie