JEAN RONDETLes trois enjeux de la mycosylviculture en France : être un levier pour le développement local, la transition alimentaire et l’adaptation des forêts au changement climatique

RÉSUMÉ

L’évolution de la mycosylviculture en France à travers une présentation des projets et de leurs contextes environnementaux, scientifiques, techniques, politiques, socioéconomiques.

BIOGRAPHIE

Après l’université (biologie végétale, phytopathologie), Jean Rondet a débuté son parcours mycologique dans les années 80 par la culture artisanale et industrielle des pleurotes.Comme ingénieur agronome, il s’est plus tard intéressé à analyser les conditions forestières favorables aux productions de cèpes, par des enquêtes de terrain, le suivi scientifique d’un réseau de parcelles forestières du Sud de la France, un travail de laboratoire sur la mycorhization contrôlée.Comme monteur et animateur de projets de coopérations européennes (Micosylva, Micosylva+, Myconova), il collabore avec les partenaires internationaux de ces projets et du European Mycological Institute, créé en 2016.

CONNAISSEZ-VOUS NOS AUTRES CONFÉRENCIERS ?

Dirce Leimi Komura

Carolina Barroetaveña

Samir Chaid Draa